Le Département de la Seine-Saint-Denis doit réaliser les aménagements cyclables sécurisés sur le Pont de Saint-Ouen!


Suite à notre courrier  suivi de l’article du Parisien, le département vient de nous saisir sur les aménagements possibles du pont de Saint-Ouen pour les vélos.

En voici le contenu. Nous vous invitons à nous faire remonter rapidement vos remarques. Nous pourrons aussi en discuter samedi prochain au forum des associations.

“L’espace est très contraint, aujourd’hui on a trois files de 3m.

Bien que ce soit déjà un point dur de circulation automobile, on peut supprimer de manière volontariste une file pour l’affecter au vélo, mais on est obligé de garder 2 files de 3m minimum pour permettre le croisement des bus et camions sans qu’ils empiètent sur les aménagements cyclables. Ça nous donne un profil avec des pistes à 1.4m, ce qui est plus étroit que ce qu’on souhaite développer (1.8/2m pour une bande), mais c’est le mieux qu’on puisse faire.

Par manque de place et impossibilité technique (étanchéité du pont très superficielle et fragilité notamment) il n’est hélas pas possible de protéger les pistes par des bordures comme on l’aurait souhaité.

Pour que les pistes soient néanmoins bien visibles et respectées, on propose donc de mettre en place des bandes en résine beige et une bande de séparation avec avertisseur sonore.

On a écarté la piste cyclable bidirectionnelle dans la mesure où des deux cotés du pont on sera en zone 30 ou pistes unidirectionnelle, et l’accès à la piste pour une courte distance serait compliqué et ralentirai le cheminement à vélo, et dans la mesure où on ne peut pas engraver de bordure sur le pont.

Le projet pourrait être mis en œuvre très rapidement si on obtient l’accord des 2 villes et les associations”

Suite à la réunion qui s’est tenu le jeudi 26 septembre sur le pont, on a pu faire le constat que des bandes cyclables auraient peu de chance d’être respectées!
On a donc demandé l’élargissement du trottoir pour la création de pistes sur le trottoir car il serait impossible de poser des bordures sur la route pour cause d’étanchéité trop fragile.
On attend donc une expertise du département sur la faisabilité de notre proposition.
A noter que le rebord du trottoir est déjà abîmé par une collision.

Dessin du projet

Télécharger (PDF, 319KB)