Atelier Solidaire Saint Ouen

Depuis le début du confinement nous faisons une maraude tous les samedis, le long du Canal Saint Denis, organisée par le Collectif Solidarité Migrants Wilson.

Ce canal est devenu le nouveau « refuge » des demandeurs d’asile, exilés, migrants et des sans-abris depuis qu’ils ont été chassés progressivement de Paris intra-muros. Ces personnes s’abritent sous les ponts et dans des tentes souvent apportées par des associations.

Comme les chasser ne suffisait pas, la police a à plusieurs reprises lacéré ces tentes, jeté des objets personnels et des couvertures à l‘eau. Les migrants redoublent donc d’efforts pour se cacher et ne pas être vus ; malgré tout ils subissent aussi des violences de la part de passants.

Le confinement a été une période particulière pour ces personnes confinées dehors : il y a le risque de laisser sa tente sans surveillance et la voir détruite, le risque d’un contrôlé policier sans une attestation dérogatoire. Les points d’eau, quant à eux, sont restés fermés malgré la fin de l’hiver ; les toilettes publiques étaient aussi inaccessibles.

Ainsi, subvenir à ses besoins de base est devenu un véritable casse-tête pour ces personnes. Le collectif Solidarité Migrants Wilson, basé à Saint-Denis, organise des maraudes trois fois par semaine.

Des équipes de six bénévoles à vélo, munis pour certains de carrioles, distribuent un repas chaud, de l’eau potable et quelques nécessités de toilette.

Les carrioles et les vélos sont ce qu’il y a de plus pratique pour se déplacer et se rapprocher des gens avec les repas et les packs d’eau dans cette zone piétonne. On remercie donc l’Atelier Solidaire de nous avoir prêté leur magnifique carriole faite maison pour ces maraudes !

JJ et RT

Archives